Accueil > Les Espaces Volontariats > Moyen Orient > Liban > Présentation du pays d’accueil

Présentation du pays d’accueil

Le nom du Liban (en arabe Loubnan) vient d’un mot araméen signifiant « la montagne blanche », c’est-à-dire la chaîne de montagnes toujours enneigées : les monts Liban. La capitale, Beyrouth, compte plus d’un million d’habitants. Les villes importantes sont les suivantes : Tripoli, Saïda, Tyr Nabatieh, Baalbek, Zahlé, Jounieh.

Le dernier recensement officiel au Liban date de 1932, sous le mandat français. C’est sur la base des résultats de cet ancien recensement que fut effectué le partage du pouvoir entre les différentes communautés en 1943 et que furent distribués les postes dans la fonction publique. Depuis cette époque, la répartition des principales responsabilités politiques et administratives se fait entre les six grandes communautés confessionnelles : les maronites, les grecs-orthodoxes, les grecs-catholiques, les sunnites, les chiites et les druzes. Avec ce système des « quotas », chacune des six grandes communautés détient un droit de veto implicite en cas de désaccord.

On compte aujourd’hui une population estimée à 4 millions d’habitants.

Les langues en présence :
Le Liban est un pays très homogène sur le plan linguistique. En effet, 98 % de la population parle l’arabe ou l’une de ses variétés. La majorité de la population parle l’arabe levantin du Nord, appelé aussi arabe syro-libanais ou arabe libanais. L’utilisation du français et de l’anglais est très courante.

Pour aller plus loin, nous vous conseillons les ouvrages de Georges Corm, auteur de nombreux ouvrages consacrés à l’histoire du Proche-Orient et notamment à la guerre au Liban (1975-1991).

Source

Retour haut de page