PORTRAIT DE RÉCIPROCITÉ - Somya, de l’Inde aux alpes françaises


12 avril 2018

 

QUI ES-TU ?

Peux-tu te décrire en 4 mots ?

Pour quelles raisons as-tu décidé de t’engager en service civique ?

J’ai décidé de m’engager en service civique car cela me donne l’opportunité de voyager, de travailler et d’apprendre en même temps. Il y a des missions différentes et intéressantes pour des étudiants comme moi.

Avant de venir en France, mon objectif était très clair : je dois travailler en toute honnêteté et acquérir de nouvelles expériences autant que possible. Mon objectif n’était pas seulement d’encourager les étudiants à parler anglais mais aussi d’améliorer mon français et de découvrir cette nouvelle culture.

 

L’INTERCULTURALITÉ

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Quand je suis arrivé, je ne m’attendais vraiment pas à ce que les gens soient aussi accueillants, tout le monde a été très gentil avec moi. J’ai aussi senti que les gens en France sont toujours pressés et un peu stressés par rapport à leur travail, j’ai tout de suite compris que ma vie aller être plus chargée et que j’allais devoir m’adapter cette nouvelle façon de travailler. Mais c’est quelque chose qui me plait !

 

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marquées entre le France et l’Inde ?

Il y a beaucoup de différence. En France quand on rencontre quelqu’un, on s’embrasse, mais en inde on doit garder une distance et dire namasté. En ce qui concerne la nourriture, la cuisine indienne est épicée et nous ne buvons généralement pas de vin mais en France c’est tout le contraire ! Une chose que j’apprécie beaucoup en France est la sécurité routière, par exemple la ceinture de sécurité et le port du casque obligatoire, ceci devrait se faire de partout. Une dernière différence, en France, les gens marchent et parlent très vite.

 

LA MISSION

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

Cela fait trois mois que je suis en France. J’ai donné beaucoup de présentation sur l’Inde. Je dirige aussi des ateliers de danse tous les jours de l’école. Tous les mercredis, je dirige un atelier anglophone pour les étudiants qui veulent partir à l’étranger pour un stage. J’ai organisé avec succès une soirée Bollywood pour tous les enseignants et le personnel.

 

Depuis le début de ta mission, quelles sont les 3 compétences que tu as développées ?

 

En tant qu’engagée de service civique, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

 

Si tu devais promouvoir le volontariat solidaire à l’international en une phrase, quelle serait-elle ?

La culture et la langue ne sont pas des barrières pour découvrir d’autres pays et leurs peuples, l’unité est dans la diversité.

 

Pour aller plus loin...

Vous pouvez visionner les interviews de Shruti, Prekshaa et Pranjal, les anciens volontaires de réciprocité indiens.

 

 

 

Retour haut de page