Lisa : l’étudiante solidaire


11 août 2017

Lisa est une étudiante qui a réalisé un stage au sein d’une association à Madagascar.

Après avoir obtenue une double licence Histoire-Science Politique, cette angevine de 21 ans a poursuivi ses études avec un Diplôme Universitaire (DU) en Gestion de Projets Humanitaires. Au cours de sa formation, elle a pu réaliser un stage pratique dans son domaine. Cette expérience l’a mené par hasard dans l’hémisphère sud en plein cœur de la Grande Île.

La jeune femme avait envie de travailler dans le montage de projets au sein d’une association de solidarité pour se découvrir dans un contexte professionnel. C’est grâce à une amie de promotion, qu’elle obtenue le contact de SPV Felana (Service de Préparation à la Vie – Felana). Une association malgache qui travaille à éduquer les enfants dans quartier ruraux et à développer des actions socio-économiques dans les quartiers du sud de la ville d’Anstirabe. En découvrant l’association, Lisa pris connaissance d’une offre de mission qui l’intéressait. Conquise par l’offre de stage, le cadre de l’association et l’envie de découvrir Madagascar, elle s’engagea et rejoignit l’équipe de SPV Felana pour 2 mois.

Sa mission : Mettre en place le Plan d’Action Global (PAG), un document d’orientation et de stratégie permettant à l’association d’organiser ses axes d’actions à venir. Il contient les projets, les objectifs et les activités à mettre en œuvre.

En amont de la mission de la jeune Angevie, une autre volontaire avait réalisé une enquête auprès de la population locale, des membres de l’association et des bénévoles pour connaitre les besoins et établir le bilan des projets. C’est sur ce travail d’enquête que Lisa s’est appuiée dans ses fonctions.

Il s’agit là d’un bel exemple de collaboration et de transmission d’une volontaire à l’autre

Lisa a adoré sa mission. Elle a découvert le fonctionnement d’une association de solidarité du côté administratif, mais elle a également participé aux animations avec les enfants présents à SPV Felana. Elle a répondu aux enjeux de son stage : réaliser le plan d’action tout en faisant en sorte qu’il soit faisable et qu’il réponde aux attentes de l’association et bénéficiaires concernés.

Outre sa mission, Lisa s’est bien adaptée à Madagascar. Elle a trouvé son rythme de vie en une semaine. L’association l’a accueilli à bras ouverts. La Grande Île l’a agréablement dépaysé, tout lui a semblé différent : les paysages, le rythme de vie, les moyens de transports (cyclo-pousse, taxi-brousse, pousse-pousse…), « c’est le dépaysement assuré ! ».

Mais Lisa a également eu son petit lot de surprise ! Ses parents étaient inquiets de la voir partir aussi loin. Là-dessus, son avion a été annulé à cause d’un cyclone : panique pour les parents. Cependant, elle n’a finalement attendu que 4h de plus pour prendre son vol et a pu atterir en toute sérénité.

Ce qui a le plus surpris la jeune femme à Madagascar, c’est le contraste vestimentaire entre le dimanche et le reste des jours de la semaine. En effet, le dimanche, les femmes malgaches portent de très belles robes et les hommes d’élégants costumes. Le reste de la semaine, les tenues sont beaucoup plus modestes et témoignent, parfois, de la pauvreté sévissant dans le pays.

Après son aventure à Madagascar, Lisa est retournée à Angers pour finir son année d’étude. Elle repartira à l’étranger à la fin de l’année 2017 pour réaliser un Chantier de Solidarité au Maroc. L’année prochaine, elle va se spécialiser dans son domaine en réalisant un Master Ressources Humaines.

Nous lui souhaitons une bonne continuation.

Par Paul Goulet

Ambassadeur de l’Engagement Citoyen des Jeunes à l’International

 

 

Retour haut de page