Accueil > Les Espaces Volontariats > Afrique > Burundi > Les bonnes adresses

Les bonnes adresses

SE RESTAURER

Cabarets bon marché

Au Burundi, les endroits les plus fréquentés pour se restaurer et boire une bière entre amis après le travail ou le week-end sont les cabarets. On y mange une des spécialités locales : les brochettes (bœuf, chèvre, poulet, poisson), accompagnées le plus souvent de frites de pomme de terre ou de bananes, pour environ 4000 Fbu.

Cabarets : Chez Gérard, Nganda Relax Plus, La Détente, Ku mugwiza, Ku muyange, le Kanowe…

Buffets

Principalement le midi, il est possible de se restaurer sans attendre son plat dans les nombreux buffets du centre-ville, où sont généralement servis : salade, frites de pommes de terre et de bananes, petits pois, haricots, riz, lengalenga (épinards), isombe (feuilles de manioc), viande ou poisson. On ne se sert qu’une fois au buffet mais copieusement, pour environ 5000 Fbu.

Buffets : Le Café Bambou, le Baobab, l’Institut Français du Burundi (IFB)…
Buffets spécialisés avec service à volonté (autour de 14000 Fbu) : Hôtel Emeraude le vendredi midi (mexicain), restaurant Thaï tous les jours Galerie Alexander

Take Away et livraison à domicile

Peu de restaurant propose le take away, et encore mois font de la livraison à domicile.

Take away : Take Away Food (angle dAvenue Muyinga et Chaussée Prince Louis Rwagasore), le Café Gourmand, la Maison Crèmerie (Galerie Alexander), le Baobab…
Livraison à domicile  : Villa Buja (+257 22 27 82 79)

Restaurants

A Bujumbura, il y a de nombreux restaurants, de toutes cuisines et à tous les prix : La Fantasia (italien), La Pasta Comedia (italien), Habesha (éthiopien), Le Shangaï Restaurant (chinois), Chez Michel (français), Le Tandoor (indien), Le Jardin Gourmand, Le Petit Suisse, Fleur de Sel, Le Calvados, Le Maquis, Au coin d’Ixelles, Le Sabayon, La Palmeraie, le Capuccino, la Détente… Les restaurants des différents hôtels de la ville proposent des prix similaires.

Petits déjeuners et brunchs

Le Café Gourmand reste l’incontournable pour les petits déjeuners à la française.
D’autres restaurants proposent également des petits déjeuners : Le Beryl, l’Aroma, le Genys Café, le Buja Café, le Tropicana, le Calvados…
Des brunchs sont également proposés au Belvédère le dimanche (13000 Fbu) et au Botanika les samedi et dimanche (14000 Fbu).

Snacks et restaurants sur le littoral du Tanganyika

La plupart des complexes qui bordent le Tanganyika sur la Chaussée d’Uvira ont également une carte, souvent des bars – restaurants de plage : le Saga Plage, le Petit Bassam, Karera Beach, le Black and White, le Bora Bora Beach, l’Hôtel Club du Lac Tanganyika…

 

SORTIR

Bars

  • Bar à vin : la Vinothèque Zilliken
  • Bars « karaoké », avec musique live : Chez Marc, le Vuvuzela, Bar Tempête, I muhira (Peace and Love), Cœur d’Afrique …
  • Pour boire un verre, faire un billard et danser : le Havana, le Nkolo Mboka, le 5 sur 5, Nganda Relax, le Café Bambou (aussi réputé pour ses soirées salsa le vendredi soir)…
  • Casino et jeux : Le Cercle et Casino Lydia Ludics

Discothèques

De nombreuses boîtes de nuit existent à Bujumbura : le Get Up, le Toxic, le Rakka, Les Cigales (l’Archipel), Insomnia Club… ou encore le Kiss Club, beaucoup fréquenté par les expatriés.

 

CULTURE, SPORT ET DETENTE

Culture

L’activité culturelle de Bujumbura est essentiellement concentrée à l’Institut Français du Burundi (cinéma, théâtre, concert, conférence…). La médiathèque de l’IFB comprend également un grand nombre d’ouvrages.

Le Centre Jeunes Kamenge (CJK), dans les quartiers nord de Bujumbura propose aussi souvent des animations festives et s’associe à de grandes manifestations dans le pays (Festicab).
Concerts en extérieurs de temps en temps au Musée Vivant, au Jardin Public (Fête de la Musique), au terrain Tempête…
Le Martha Hôtel propose des projections de film le samedi et le dimanche.

Le cinéma Caméo a fermé ses portes il y a peu.

Sport

  • Bora Bora Beach : piscine, beach volley
  • Hôtel Club du Lac Tanganyika : piscines (bassins adulte et enfant) accès à 10000 Fbu
  • Cercle hippique : équitation, badminton, golf
  • S&B Playworld (ex-Petit Bassam) : piscine, beach volley, jeux pour enfants
  • Cercle nautique de Bujumbura (CNB) : pétanque, voile, bateau à moteur, plongée et pêche sportive
  • The Fitness Factory : salle de musculation (vélos, poids, machine à force, tapis de course, elliptique, ...) et cours de gymtonic, step, tae-bo, salsa, danse bollywood…
  • Jardin Public : terrains de basket, salle de musculation, cours de fitness, pistes de course à pieds
  • Galerie Alexander : salle de musculation et cours de fitness
  • Gymnase du Kiss Club : cours de zumba
  • Entente sportive : tennis, basket, piscine, football
  • Terrain tempête : basket, football, rugby
  • Dojo (entre le stade et l’Ecole française) : sports de combat (karaté, judo)
  • Nombreuses piscines  : Fitness, qui propose aussi des cours d’aquagym (Kinanira III), Hôtel Emeraude, Hôtel Bel-Air (Kiriri), Campus Kiriri… (généralement 3000 Fbu l’entrée)
  • Collines alentours : les randonnées et les marches dans les collines environnantes de Bujumbura sont très prisées des burundais le week end et valent le détour, offrant de magnifiques vues sur la ville et le lac.

Détente

Nombreuses plages pour se détendre, sur tout le littoral du Lac Tanganyika, le long de la Chaussée d’Uvira.
Le Jardin Public, rempli d’essences végétales originales, est un endroit idéal pour se promener et prendre l’air.

 

A VOIR // A VISITER

  • La Cathédrale Regina-Mundi

La cathédrale Regina Mundi, construite en 1956-1957 avenue Patrice Lumumba (Rohero I), est une des plus grandes églises du Burundi.

  • Le grand séminaire

Situé derrière la Cathédrale Regina-Mundi, au calme, ce lieu de formation religieux possède une bibliothèque dont l’accès peut être autorisé aux visiteurs, ainsi qu’un beau jardin où l’on peut librement se promener.

  • L’Eglise orthodoxe

Consacrée en 1960, cette église située avenue de la RDC (Rohero I) est un bel édifice dont le blanc éclatant est souligné par des liserés bleus et d’autres décors géométriques aux couleurs vives.

  • L’Eglise anglicane

Située avenue de France, derrière le Peace House Building, l’église offre une belle architecture avec un toit pentu.

  • Institut Français du Burundi (IFB)

Situé au 9, chaussée Prince Louis Rwagasore, il comprend une médiathèque, une salle de cinéma - spectacles, une salle d’exposition, un bar – restaurant, et propose également des cours de langues (français, kirundi, swahili).

  • Le Jardin Public

Situé Avenue Pierre-Ngendandumwe, ce jardin a été réhabilité en 2009 avec l’appui de l’Ambassade de France et de l’Association Ceinture Verte pour l’Environnement (ACVE). Lieu idéal pour se promener ou faire du sport, des concerts et des projections en plein air y sont parfois organisés.

  • Le Mausolée Prince Louis Rwagasore

Le Prince Louis Rwagasore est le héros national du Burundi, la figure politique majeure de la décolonisation. Assassiné le 13 octobre 1961, il a été inhumé quelques jours après sur la colline Vugizo, avenue du Belvédère. Le mausolée est sobre, avec trois arches aux couleurs du drapeau national.

  • Le Monument de l’Unité

Situé juste un peu plus haut que le Mausolée Prince Louis Rwagasore, ce monument a été inauguré au début des années 1990, à l’époque de la politique de l’unité menée par le président Buyoya.

  • Le Musée Vivant

Quartier Asiatique // Ouvert tous les jours, de 9h à 12h et de 14h à 17h30 // Entrée est payante (étrangers 5000 Fbu et Burundais 3000 Fbu)
Le Musée Vivant est composé d’une animalerie, d’une partie historique, d’un bar et d’un espace boutiques d’artisanat. On trouve côté « zoo » quelques chimpanzés, léopards et crocodiles, et des serpents en nombre.

  • Le Palais des Arts

Ce grand hall d’exposition situé en face de la Poste centrale accueille fréquemment des salons ou des foires commerciales (artisanat local, africain, produits divers). A l’extérieur du bâtiment, on peut admirer de grands bas-reliefs représentant des scènes de la vie traditionnelle burundaise.

  • La Place de l’Indépendance

Cette place triangulaire située au Centre de la ville comprenait autrefois un monument aux couleurs des drapeaux national et de l’unité, commémorant la proclamation de l’Indépendance le 1er juillet 1962. A l’occasion des célébrations du cinquantenaire de cet événement, un nouveau monument a été réalisé : un buste du héros de l’Indépendance, le Prince Louis Rwagasore.
C’est de la Place de l’Indépendance que partent beaucoup de manifestations culturelles, sociales ou politiques.

  • Le Port Industriel

Un des plus importants du Lac Tanganyika, construit en 1914 par les Allemand puis aménagé sur son site actuel par les Belges, et modernisé en 1959. On peut distinguer ses infrastructures depuis la plage urbaine toute proche.

  • La Brarudi

Situé au Quartier industriel, la Brarudi est la 1ère entreprise du pays. On y fabrique et distribue la majorité des sodas et des bières industrielles du pays. Des visites de l’usine aux couleurs de l’incontournable bière Primus (bleu et jaune) sont possibles en réservant à l’avance au +257 22 21 53 60.
www.brarudi.net

  • Le Centre Jeunes Kamenge (CJK)

Créé en 1992 au cœur d’un quartier touché de plein fouet par la guerre civile, ce « havre de paix » est aujourd’hui une véritable institution nationale, dirigé par le père Claudio Marano, qui connaît le Burundi depuis 1981. Le Centre accueille les jeunes, surtout des quartiers nord, sans distinction d’ethnie, de religion ou de genre. De nombreuses activités sont proposées : bibliothèque, salle de jeux et de spectacles, projections ciné, sports (plusieurs terrains), mais aussi concerts, conférences, séminaires, concours...

 

SHOPPING

L’offre commerçante de Bujumbura n’est pas comparable à celles des villes occidentales. Pas de grand supermarché et depuis la disparition du Marché Central, qui a brûlé début 2013, tout n’est plus forcément centralisé. Il est tout de même possible de tout trouver, à des qualités et à des prix souvent variables.

Alimentaire

Depuis la disparition du Marché Central, les vendeuses de fruits et légumes occupaient plusieurs trottoirs et coins de rue. Mais cette vente a été interdite, même s’il reste encore quelques vendeuses ça et là. Le « Grenier », à côté de l’ancien Marché Central, est le meilleur endroit pour acheter tous ces fruits et légumes en un seul lieu, et pour des prix bas (parfois à négocier).

Les autres boutiques alimentaires sont un peu plus chères, mais les prix sont affichés :

  • Chez Mutoyi : Jabe et Kigobe, du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 11h à 20h. Coopérative proposant à prix raisonnables des produits alimentaires de qualité.
  • Belladone mini-market : au grand croisement de la chaussée Rwagasore et du boulevard d 28 Novembre. Ouvert tard le soir.
  • Au Bon Prix : 25 boulevard de l’Uprona, ouvert tous les jours de 8h à 21h et le dimanche jusqu’à 14h30. Fréquenté par une clientèle aisée burundaise et expatriée.
  • Fido Dido : 191 chaussée rwagasore. Magasin d’alimentation générale.
  • Les Quatre Saisons  : 16 avenue Muyinga, boutique de fruits et légumes choisis et achetés aux producteurs locaux et revendus à des prix corrects mais supérieurs à ceux des vendeuses de la rue.
  • Supermarché Dimitri  : 111 chaussée Rwagasore. L’un des plus anciens supermarchés pour Européens de Buja, avec beaucoup de produits d’importation assez chers (alimentation générale, droguerie, parfumerie, hygiène, papeterie…)
  • La Maison Crèmerie : située Galerie Alexander, on y trouve des fromages européens, de la crème fraîche… et autres produits importés difficiles à trouver au Burundi.
  • La Fée du Logis : en face de la station Engen, sur la route du Sud menant à Rumonge.
  • Quick Shop  : situé à la station Engen, à l’angle de la Place de l’Indépendance

Les marchés de Ruvumera (Buyenzi), de Jabe et de chez Siyoni sont une bonne alternative au Marché Central mais sont plus excentrés. Dynamiques et populaires, on y vend des produits alimentaires de première nécessité ainsi que des pièces détachées mécaniques, du matériel de télécommunications, du mobilier en bois… Le marchandage est incontournable ! Au marché chez Siyoni, on trouve également une bonne gamme de tissus (pagnes), à des prix plus abordables qu’en centre-ville (20 à 40 000 Fbu le pagne de 6 mètres).


Téléchargez les indications de prix pour quelques produits

Vrac

  • T 2000 super market : le seul « supermarché » chinois de la ville, avec des produits divers allant des bassines aux lampes électriques en passant par toutes sortes de gadgets plus ou moins utiles et de plus ou moins bonne qualité. Pratique pour y trouver ce qu’on ne sait justement pas où trouver !

Librairie

  • Librairie Saint-Paul : à l’angle de la chaussée Rwagasore et du boulevard de l’Indépendance, cette librairie est la seule proposant des livres neufs, locaux ou importés. On y trouve des dictionnaires, des manuels, des ouvrages spécialisés sur le Burundi, des ouvrages religieux… Une taxe importante étant appliquée à l’importation des livres, la plupart sont assez onéreux.

Textile, mercerie, confection

  • Avenue de la Mission : c’est la rue des couturiers par excellence !
  • Marché de Kinido  : beaucoup de choix de vêtements à très bas prix, neufs ou de seconde main

Souvenirs

  • Boutiques des hotels (Source du Nil, Roca Golf Hôtel, Hôtel Club du Lac, Saga Plage, Bora Bora Beach…) : vêtements en pagne, bijoux, pièces d’artisanat.
  • La Poste centrale : achat de timbres de collection
  • Galerie de boutiques (rue de la Science, Galerie Alexander, chaussée Rwagasore, avenue de la Victoire, avenue de la Mission…) : vêtements et bijoux fantaisie
  • Kiosque à souvenirs de l’aéroport : souvent plus cher
  • Office national du tourisme : produits artisanaux variés, provenant de tout le pays. Relativement cher comparé aux marchés où les prix se discutent.
  • Boutique de la librairie Saint-Paul : produits de l’artisanat de la région, vanneries, batiks, bijoux…
  • Kiosques du Musée Vivant : certains kiosques sont consacrés à des produits alimentaires en provenance directe des petits producteurs de l’intérieur du pays (fromages, miel, confitures…), les autres sont des kiosques d’art (peinture, sculp^ture) et d’artisanat (vanneries, sacs, coussins, bijoux…).
  • La Maison Fleurie (chez Nathalie) : située juste en face de la Librairie Saint-Paul, on y trouve des boutiques de fruits,n légumes et fleurs ainsi que des boutiques d’artisanat local ou régional qui proposent vanneries, sculptures, bijoux, abat-jours, textiles... Ne pas hésiter à négocier sec !
  • Le Marché congolais : situé en face de l’hôtel Source du Nil, ce marché consacré à la vente de souvenirs africains est composé d’une trentaine de kiosques de bois et de tôles, véritables caverne d’Ali Baba. On y trouve des sculptures en bois, des instruments de musique, des masques africains, des tissages végétaux, des bijoux… Ici aussi, ne pas hésiter à négocier ferme !
  • Burundi’s Garden : situé près de l’Amitié germano-burundaise, sur la droite en remontant la chaussée Rwagasore (boutique non indiquée). Vente de bijoux en ivoire végétal, teintés ou non, obtenu en grattant les noix du palmier umukoko, endémique dans la plaine nord de la Rusizi.
  • Bambino : située juste en dessous de la Librairie Saint-Paul, on y trouve de tout, souvenirs, bijoux, bons produits alimentaires…
  • Amahoro Handcrafts : avenue du large (Kinindo), en face des locaux du HCR. Lieu de vente géré par une association de femmes où l’on trouve des sacs, des pochettes, des peluches, des porte-monnaie… en tissu coloré (pagne).
  • Kazo’zah : bijoux, sandales originales, sacs… petite boutique située dans une rue perpendiculaire à l’avenue Muyinga, entre l’avenue de la Paix et l’avenue d’Italie.
  • Association Abajinama : 8ème avenue, n°52, Kamenge – Quartier Songa. Celte association regroupe une 60aine de femmes rapatriées dans leur quartier depuis la fin de la guerre, qui vannent des paniers fabriqués avec des sachets plastiques et des feuilles de maïs séchées et peintes, en vente sur place. Leur achat contribue à l’autonomie financière de ces femmes.
  • Centre Artisanal de Musaga (CAM) : avenue Gisagara à Musaga. Atelier essentiellement textile, avec une technique de peinture au pochoir particulière. Articles originaux : dessus de lit, services de table en coton, vêtements de ville…
  • Alliance française de Gitega

 

SE SOIGNER

Médecins  : téléchargez la liste des médecins conseillés par les Ambassades de France et de Belgique à Bujumbura, Gitega et Ngozi

Pharmacies  : de nombreuses pharmacies se trouvent un peu partout en ville. Elles pourront vous fournir les médicaments sur ordonnance ou non.

Retour haut de page