Accueil > Les Espaces Volontariats > Moyen Orient > Liban > Installation du volontaire

Installation du volontaire

 

Visas et formalités

Pour entrer au Liban, un passeport et un visa sont obligatoires. 

Le passeport : 

Il doit avoir une validité minimale de 6 mois et ne porter aucune mention de visite en Israël, sous peine de refus d’entrée au Liban.

 

Les visas et cartes de séjour

Téléchargez la marche à suivre.

 

Adresses des Consulats du Liban :

  • Consulat du Liban à Paris (France)
    123, avenue de Malakoff, 75116 PARIS
    Du lundi au vendredi, de 9 h00 à 13h00
    Tel : +33.(0)1.40.67.26.36
  • Ambassade du Liban en Suisse
    10, Thunstrasse 3074 MURI B.P.463 (banlieue sud de Berne)
    Tel : +41.(0)31.951.29.72 - 
    fax +41 (0)31.951.29.73
  • Ambassade du Liban au Canada
    640 Lyon Street - K1S 3Z5 - OTTAWA (ONTARIO)
    Tél : +1(613) 236.58.25 - 236.58.55 - 
    fax : +1(613) 232.16.09
  • Ambassade du Liban en Belgique
    2 Rue Guillaume Stoq - 
    BRUXELLES 1050
    Tel : +32 (2).649.94.60 - 649.90.03 - 
    fax : +32 (2) 649.90.02

 

Se loger

Les volontaires au Liban ont très souvent recours à la colocation car les logements sont assez chers à Beyrouth. De manière générale, les volontaires prennent contact avec leur structure d’accueil ou des bénévoles déjà sur place pour connaître les places disponibles et les conditions de colocation.

En cas de besoin, voici deux sites intéressants pour la recherche d’appartements au Liban :
Site d’annonces d’appartements à loyer
Facebook pour trouver des colocations ou chambres à louer

Pour se loger autrement et pas cher au Liban (moins de 30€ la nuit), contactez Hostels Lebanon.

De nombreux foyers étudiants sont accessibles au Liban. Des chambres sont souvent disponibles en début d’année universitaire. Appelez directement pour connaître les disponibilités et conditions. Certains sont bon marché (moins de 200 € par mois).

Pour une colocation à Beyrouth, les prix varient entre 150 € et 250€ pour une chambre. Tout dépend du quartier et de la taille de la chambre. Renseignez vous bien sur le quartier et sur la localisation exacte de l’appartement (surtout à Beyrouth et dans ses environs) avant d’accepter. Posez des questions aux volontaires présents, demandez conseils à l’Espace Volontariats avant de vous engager à distance. Nous sommes là pour vous aider à répondre à certaines de vos questions ou interrogations à ce sujet. 

Certaines régions du Liban sont fortement déconseillées par le Ministère des Affaires Etrangères (MAE).

 

Se déplacer 

Les transports en bus et les locations de voitures (de base) sont assez bon marché. La circulation dans Beyrouth et la conduite parfois agitée peuvent néanmoins créer quelques difficultés. Des barrages de police sont parfois installés à différents endroits du pays. Il est alors indispensable de ralentir, d’allumer le plafonnier et d’attendre l’aval du policier avant de continuer sa route.

Bus :

De très nombreux bus circulent dans Beyrouth et à travers le pays. Il faut compter 1000 Livres Libanaises (0.50€) par trajet dans Beyrouth payable à la sortie du bus. Il n’y a pas réellement d’arrêt de bus. Faites un signe au chauffeur si vous êtes sûrs de sa destination et il s’arrêtera. En montant, vous lui annoncez votre destination.

Pour les liaisons interurbaines, des cars desservent les principales villes au départ de trois gares routières Beyrouth (stations Charles Helou, rond-point Cola, et Dora).

 

Taxis :

Pour un séjour de courte durée, le taxi est un mode de transport très répandu dans Beyrouth et d’une ville à l’autre. Les taxis autorisés ont des plaques d’immatriculation rouges. Ils peuvent être loués à la course ou à la journée. Il ne faut pas oublier de convenir d’un prix de course AVANT le départ. 

Dans Beyrouth, les taxis interpellent les piétons en klaxonnant. Si vous souhaitez faire appel à un taxi, vous avez deux possibilités :

  • La première (la solution appelée « taxi ») est de demander au chauffeur de vous emmener à l’adresse où vous souhaitez vous rendre et de se mettre d’accord sur un prix. De manière générale, bien que les prix diffèrent de jour et de nuit, une course de jour dans Beyrouth ne devrait pas vous couter plus de 5-7€.
  • La seconde possibilité, moins onéreuse, est d’annoncer au conducteur votre destination avant de monter, de lui demander s’il fait la course en « service ». S’il accepte, et c’est très souvent le cas, vous paierez la course 1€ mais partagerez la voiture avec d’autres clients et serez déposé au plus près de votre destination. C’est un mode de transport très utilisé à Beyrouth.

 

Location de voiture :

Pour obtenir un permis international de conduire, il faut en faire la demande en France auprès de la préfecture ou sous-préfecture de votre domicile. L’essence coute environ 0.90€ le litre (début 2013). Des agences de location de voitures sont présentes partout en ville ainsi qu’à l’aéroport. Compter environ 25€ par jour. En ville, le stationnement n’est pas trop difficile : soit gratuitement dans la rue, soit dans un parking extérieur (forfaits de 1 à 3 € la journée).

Bon plan pour les volontaires  : L’agence TRIPLE A à Furn El Shebbak propose des tarifs très avantageux aux volontaires. Allez-y de la part de France Volontaires et négociez votre tarif si vous gardez le véhicule pour une logue période (entre une semaine et 3 mois). Plus vous la gardez et moins c’est cher. La responsable de l’agence, qui parle français, vous proposera des tarifs très intéressants.

La circulation est dirigée par la police (casquette et tenue gris sombre), la gendarmerie (treillis de camouflage gris clair, béret rouge), ou par des motards de la police (casque blanc). Les feux de circulation sont respectés lorsqu’il y a beaucoup de circulation.

Retour haut de page