Accueil > Les Espaces Volontariats > Afrique > Burundi > Installation du volontaire

Installation du volontaire au Burundi

Les informations clés d’une installation réussie :

 

 Visa / Consulat

En s’adressant à l’Ambassade du Burundi en France pour la demande de visa, celui-ci coûte 65€ et est valable un mois.

Une fois sur place, lors du renouvellement du visa, les possibilités sont :

  • Visa tourisme / entrée simple / 1 mois (3 mois max) : 70$
  • Visa entrées multiples / 1 mois (3 mois max) : 90$

Pour les missions de 2 ans, un « visa d’établissement » peut être délivré : 500$ + 1 500$ de caution (remboursable à la fin de votre mission)

Pour travailler dans une ONG internationale au Burundi, vous devez également obtenir l’agrément du ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (RECI). Pour cela, rapprochez-vous de votre structure d’envoi. Cette demande peut prendre du temps, prévoyez au minimum un mois.

Voici les pièces à fournir pour déposer une demande d’agrément :

  • Le formulaire de demande
  • Un CV
  • La fiche de mission
  • Photocopie des diplômes certifiés
  • Photocopie du passeport
  • Photocopie du contrat de travail
  • Photocopie de la Convention de coopération entre votre structure d’accueil ou d’envoi et le Gouvernement du Burundi
  • Une lettre de demande d’agréement signée par le siège de la structure d’envoi et adressée au Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (RECI)
  • 2 photos passeport

Retour haut de page

 

Enregistrement au Consulat français

Quelque soit la durée de votre séjour au Burundi, il est conseillé de s’identifier auprès du Consulat français. Cela permet notamment aux Services français du Burundi de vous localiser, afin de vous apporter l’assistance nécessaire en cas de trouble.

Pour les séjours inférieurs à 6 mois, vous pouvez vous enregistrer directement en ligne grâce au dispositif Ariane du Ministère des Affaires Etrangères (MAE).

Pour les séjours de plus de 6 mois, une carte consulaire peut vous être délivrée.
Toutes les pièces à fournir pour remplir la demande sont indiquées sur le site de l’Ambassade de France au Burundi.

Ambassade de France au Burundi
60 boulevard de l’Uprona
(00 257) 22 20 30 00
Mail

Retour haut de page

 

Argent

La monnaie locale est le Franc burundais, 1€ = 1 750 BIF (septembre 2015, cours très variable).

Lors de votre arrivée, prenez une petite somme en dollars (sauf si vous devez payer votre visa sur place) qui circulent plus que les euros. Vous pourrez ensuite facilement les changer à l’aéroport ou dans des bureaux de change. Changer vos devises dans la rue n’est cependant pas conseillé.

Assurez-vous bien auprès de votre banque que votre carte fonctionne à l’international et renseignez-vous sur les frais, les plafonds de retrait et de paiement à l’étranger.

Vérifiez aussi la validité de votre carte bancaire. Vous trouverez des distributeurs automatiques dans les grandes villes, ils se déploient sérieusement depuis un an. Privilégiez les cartes Visa aux Mastercards car celles-ci ne sont que très rarement acceptées.

Retour haut de page

 

Transport

Plusieurs moyens de transports sont possibles au Burundi : les taxis vélos, motos ou voitures et les transports en communs pour se déplacer dans le pays ou à Bujumbura.

Taxi vélo >> Les taxis vélos ne sont pas autorisés dans le centre-ville ni à la tombée de la nuit. Comptez environ 200 Fbu pour les petits trajets. Le prix est à négocier (avant !) en fonction de la distance.

Taxi moto >> Les taxis motos ne sont pas autorisés dans le centre-ville ni à la tombée de la nuit. Privilégiez bien évidemment ceux qui ont un casque à vous proposer et comptez environ 500 Fbu pour les petits trajets. Le prix est à négocier (avant !) en fonction de la distance.

Taxi voiture >> Les taxis ne sont pas collectifs, vous êtes seul pour la course. Le prix de départ est de 2 000 Fbu pour un trajet centre-ville / centre-ville. Il peut augmenter selon la distance. De nuit, c’est à partir de 2500 Fbu pour un trajet centre-ville / centre-ville, et plus selon la distance.

De l’aéroport, comptez 15 à 20 000 Fbu pour une course jusqu’au centre-ville de jour, 25 000 Fbu de nuit.

Transport en commun >> Cela reste le moyen le plus économique pour se déplacer du centre-ville vers les quartiers périphériques (un arrêt par quartier). L’arrêt de bus du centre-ville est situé au niveau de l’ancien Marché central, soit à 300 mètres de l’Espace Volontariats. Le prix du ticket est souvent à 300 Fbu mais peut monter à 400 Fbu (centre-ville - Mutanga Nord par exemple).

Déplacements interurbains >> Le Burundi étant un petit pays, il est très facile de se déplacer entre les principales villes grâce aux compagnies de bus (Volcano, Aigle du Nord, Aigle du Sud, La Poste...). Le réseau routier est globalement en bon état. 

Retour haut de page

 

Se loger

Lors de votre arrivée, vous pouvez facilement trouver un hôtel propre, agréable et en plein centre-ville pour 20 à 30 000 Fbu (10 à 15€).

Sur le long terme, il est conseillé de chercher un logement dans les quartiers sécurisés de la ville. 
A Bujumbura : Rohero I et II, Kabondo, Kiriri, Kinindo, Kinanira, Kigobe.

Pour être informé des opportunités de colocation qui existent, rapprochez-vous de l’Espace Volontariats.

Le groupe Facebook Bujumbura Professionals Network permet également de trouver des annonces en tout genre et d’en déposer. Il est très utilisé au Burundi.

Retour haut de page

 

Communication et internet

Il existe plusieurs opérateurs de téléphonie au Burundi. Compter 1 000 Fbu pour l’achat d’une carte sim. Il est courant d’avoir plusieurs cartes pour réduire les coûts de communication entre les opérateurs. Des téléphones double SIM sont vendus à partir de 20 000 Fbu.

Assurez-vous avant de partir que votre téléphone est bien débloqué, sinon vous pourrez le faire sur place pour 5 à 10 000 Fbu. Il faut compter plus cher (parfois 30 000 Fbu) pour les téléphones récents.

L’accès wifi est très bien développé dans les cafés de la capitale et gratuit.
L’achat d’un modem est par contre beaucoup plus cher. Il existe cependant des clés Internet (rechargeables), dont le coût de départ est de 70 000 Fbu, sans compter les unités. Les prix des recharges sont dégressifs : une demi-heure de connexion coûte environ 2 500 Fbu, 2h 5 000 Fbu. 

Retour haut de page