Elle témoigne... Anaïs, Volontaire de Solidarité Internationale à Saint-Louis


9 janvier 2018
 
 
  •  Pourquoi avoir choisi d’être volontaire ?

J’ai choisi d’être volontaire pour pouvoir m’engager sur des projets qui ont du sens à la fois personnellement en ayant le sentiment d’être utile à la société et professionnellement en choisissant une mission en adéquation avec mes études. 

 

  •   Quelles sont tes missions dans ta structure en tant que volontaire ?

Je suis chargée de coopération entre Lille et Saint-Louis, j’ai pour mission d’accompagner et d’assurer le suivi de projets mis en place à Saint Louis avec la Ville de Lille, la Métropole Européenne de Lille et les citoyens de nos collectivités. Mes missions sont très variées : je peux un jour être sur le terrain avec les techniciens des services techniques de la Commune de Saint-Louis, ou bien visiter les ménages dans lesquels des cuves de biogaz ont été installées et le lendemain rencontrer des acteurs culturels ou associatifs ou encore participer au jury de sélection pour le recrutement d’un jeune saint-louisien pour un Service Civique à Lille.

 

  •  Qu’as-tu tiré de cette expérience ?

o  Sur le plan personnel cette expérience me permet d’aller à la découverte d’une autre culture, d’apprendre sur les autres et sur moi-même. Le dépaysement du début de séjour permet de quitter sa zone de confort et de se dépasser. C’est également l’occasion de prendre le temps d’observer et de prendre du recul.

o Sur le plan professionnel cette expérience me permet d’apprendre à m’adapter à de nouvelles manières de travailler. 

 

 

  •  Quelles compétences nouvelles as-tu apporté à la structure d’accueil lors de ta mission ?

Je n’ai pas vraiment l’impression d’apporter de nouvelles compétences à proprement parler, je suis surtout le lien entre deux villes, le maillon entre acteurs. Je suis là pour rappeler, relancer et impulser mais il s’agit surtout d’un travail collectif. Je suis arrivée avec mes compétences en gestion de projet et les mets en application pour assurer le meilleur suivi possible des projets.

 

  •  Que feras-tu après ta mission de volontariat ? Serais-tu partant(e) pour une autre mission au Sénégal ou ailleurs ? Pourquoi ?

Je n’ai pas encore de plans précis après cette mission. Peut-être partir à la découverte d’un nouveau pays en tant que volontaire ou pas. Peut-être rentrer un peu en France avant. J’hésite encore et me laisse le temps de mûrir divers scénarios.

 

 

  •  Avez-vous un conseil à donner aux futurs volontaires ?

Se lancer et prendre le temps d’observer.

Ne pas prendre de petit déjeuner avant d’aller à un baptême…

 

  •  Raconte-nous une petite anecdote !

Une matinée de travail relaxante où j’ai pu assister au tournage d’une association lilloise sur une plage déserte avec 50 figurants assis sur une chaise les pieds dans l’eau à lutter contre les vagues.

Retour haut de page